Festival Écho Danse

Cie APART

LES CUILLÈRES VIDES

57 min

Danse contemporaine

Chorégraphie/Yannick Siméon

Jérémy Silvetti

Interprétation/ Clara Protar      Lia Fayollat/Jérémy Silvetti

Lumière/Héléna Castelli

Musique/Richard Pesenti

Nous avons tous, au moins une fois, vécu un amour imaginaire. Celui qui nous amène à comprendre la fulgurance recherchée dans l’objet d’amour, déformation sublimée de nos propres attentes.

L’amour, c’est jouir de son imaginaire sentimental.

On laisse une grande fenêtre ouverte sur l’importance que l’on veut bien donner à nos errances de cœur : celle d’un fantôme sensoriel qui active nos moindres fantasmes. On peut se poser la question. C’est quoi être amoureux ? 

Peut-être un désir de l’inconnu, une ouverture au tout autre, à l’insatiable, à l’inouï, à l’indicible. L’autre, avec sa flèche, à poil, nous entraîne toujours vers ces prétendues amours dans lesquelles nous nous jetons à corps perdu, foudroyés, parfois, simplement par la vue anodine d’une nuque.

Festival Écho Danse

Cie APART

LES CUILLÈRES VIDES

57 min

Danse contemporaine

Chorégraphie/Yannick Siméon

Jérémy Silvetti

Interprétation/ Clara Protar      Lia Fayollat/Jérémy Silvetti

Lumière/Héléna Castelli

Musique/Richard Pesenti

Nous avons tous, au moins une fois, vécu un amour imaginaire. Celui qui nous amène à comprendre la fulgurance recherchée dans l’objet d’amour, déformation sublimée de nos propres attentes.

L’amour, c’est jouir de son imaginaire sentimental.

On laisse une grande fenêtre ouverte sur l’importance que l’on veut bien donner à nos errances de cœur : celle d’un fantôme sensoriel qui active nos moindres fantasmes. On peut se poser la question. C’est quoi être amoureux ? 

Peut-être un désir de l’inconnu, une ouverture au tout autre, à l’insatiable, à l’inouï, à l’indicible. L’autre, avec sa flèche, à poil, nous entraîne toujours vers ces prétendues amours dans lesquelles nous nous jetons à corps perdu, foudroyés, parfois, simplement par la vue anodine d’une nuque.

Festival Écho Danse

Cie APART

LES CUILLÈRES VIDES

57 min

Danse contemporaine

Chorégraphie/Yannick Siméon

Jérémy Silvetti

Interprétation/ Clara Protar      Lia Fayollat/Jérémy Silvetti

Lumière/Héléna Castelli

Musique/Richard Pesenti

Nous avons tous, au moins une fois, vécu un amour imaginaire. Celui qui nous amène à comprendre la fulgurance recherchée dans l’objet d’amour, déformation sublimée de nos propres attentes.

L’amour, c’est jouir de son imaginaire sentimental.

On laisse une grande fenêtre ouverte sur l’importance que l’on veut bien donner à nos errances de cœur : celle d’un fantôme sensoriel qui active nos moindres fantasmes. On peut se poser la question. C’est quoi être amoureux ? 

Peut-être un désir de l’inconnu, une ouverture au tout autre, à l’insatiable, à l’inouï, à l’indicible. L’autre, avec sa flèche, à poil, nous entraîne toujours vers ces prétendues amours dans lesquelles nous nous jetons à corps perdu, foudroyés, parfois, simplement par la vue anodine d’une nuque.

 
Festival Écho Danse

MENU

VENDREDI 01 JUILLET
Musée Dauphinois

(Programmation en construction)
 
Festival Écho Danse

Cie APART

LES CUILLÈRES VIDES

57 min

Danse contemporaine

Chorégraphie/Yannick Siméon

Jérémy Silvetti

Interprétation/ Clara Protar      Lia Fayollat/Jérémy Silvetti

Lumière/Héléna Castelli

Musique/Richard Pesenti

Nous avons tous, au moins une fois, vécu un amour imaginaire. Celui qui nous amène à comprendre la fulgurance recherchée dans l’objet d’amour, déformation sublimée de nos propres attentes.

L’amour, c’est jouir de son imaginaire sentimental.

On laisse une grande fenêtre ouverte sur l’importance que l’on veut bien donner à nos errances de cœur : celle d’un fantôme sensoriel qui active nos moindres fantasmes. On peut se poser la question. C’est quoi être amoureux ? 

Peut-être un désir de l’inconnu, une ouverture au tout autre, à l’insatiable, à l’inouï, à l’indicible. L’autre, avec sa flèche, à poil, nous entraîne toujours vers ces prétendues amours dans lesquelles nous nous jetons à corps perdu, foudroyés, parfois, simplement par la vue anodine d’une nuque.

Festival Écho Danse

Cie APART

LES CUILLÈRES VIDES

57 min

Danse contemporaine

Chorégraphie/Yannick Siméon

Jérémy Silvetti

Interprétation/ Clara Protar      Lia Fayollat/Jérémy Silvetti

Lumière/Héléna Castelli

Musique/Richard Pesenti

Nous avons tous, au moins une fois, vécu un amour imaginaire. Celui qui nous amène à comprendre la fulgurance recherchée dans l’objet d’amour, déformation sublimée de nos propres attentes.

L’amour, c’est jouir de son imaginaire sentimental.

On laisse une grande fenêtre ouverte sur l’importance que l’on veut bien donner à nos errances de cœur : celle d’un fantôme sensoriel qui active nos moindres fantasmes. On peut se poser la question. C’est quoi être amoureux ? 

Peut-être un désir de l’inconnu, une ouverture au tout autre, à l’insatiable, à l’inouï, à l’indicible. L’autre, avec sa flèche, à poil, nous entraîne toujours vers ces prétendues amours dans lesquelles nous nous jetons à corps perdu, foudroyés, parfois, simplement par la vue anodine d’une nuque.

Festival Écho Danse

Cie APART

LES CUILLÈRES VIDES

57 min

Danse contemporaine

Chorégraphie/Yannick Siméon

Jérémy Silvetti

Interprétation/ Clara Protar      Lia Fayollat/Jérémy Silvetti

Lumière/Héléna Castelli

Musique/Richard Pesenti

Nous avons tous, au moins une fois, vécu un amour imaginaire. Celui qui nous amène à comprendre la fulgurance recherchée dans l’objet d’amour, déformation sublimée de nos propres attentes.

L’amour, c’est jouir de son imaginaire sentimental.

On laisse une grande fenêtre ouverte sur l’importance que l’on veut bien donner à nos errances de cœur : celle d’un fantôme sensoriel qui active nos moindres fantasmes. On peut se poser la question. C’est quoi être amoureux ? 

Peut-être un désir de l’inconnu, une ouverture au tout autre, à l’insatiable, à l’inouï, à l’indicible. L’autre, avec sa flèche, à poil, nous entraîne toujours vers ces prétendues amours dans lesquelles nous nous jetons à corps perdu, foudroyés, parfois, simplement par la vue anodine d’une nuque.

SAMEDI 02 JUILLET
Musée Dauphinois

(Programmation en construction)

MENU

PROGRAMMATION
SAMEDI 02 JUILLET
Festival Écho Danse
© 2021 AssociationFestivalDanseBeauregard | Seyssinet-Pariset | Isère | Région Rhône-Alpes | Designed by Jérémy Silvetti
  • White Facebook Icon
  • Blanc Google+ Icône
  • White YouTube Icon
  • White Instagram Icon